La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Les cloches sont de retour

 

 

De fameuses belles cloches en politique ont attendu Pâques pour faire leur retour sur le devant de la scène. Perdus de vue depuis les dernières élections régionales, les voici les 8 candidats FN du Finistère pour les prochaines législatives. Beau cliché en couleur dans la presse régionale pour immortaliser la photo de famille de ces patriotes hors du commun. Bien que débordés par leurs prétendues nouvelles adhésions de militants, une majeure partie de ces candidats nationalistes était déjà candidats aux dernières départementales et régionales. On prend les mêmes et ça recommence, comme les partis du Système d’ailleurs. Relativisons tout de même, aucun n’est centenaire ni à l’article de la mort.

Nous le savions déjà depuis quelques jours, Mikaël Caréo sera en face de Mickaël Quernez dans la 8° circonscription du Finistère. Voilà maintenant, faute peut-être aussi de trouver de nouveaux kamikazes pour ces législatives, notre brave conseiller régional Front national de Clohars-Carnoët, Patrick Le Fur, est le candidat parachuté dans la 6° circonscription Carhaix- Chateaulin. Il va devoir faire face à Richard Ferrand Macroniste, Gaëlle Nicolas Les Républicains et le Bonnet Rouge Troadec entre autres. Vivement un débat sur France Bleue Breizh Izel pour que l’on se poile un peu car le gars FN dit ne pas avoir choisi cette circonscription de façon anodine, il veut en découdre … Vivement qu’on l’entende baragouiner un peu lors d’échanges avec ses adversaires. Le costume cravate ne fait pas tout …

Cet obscure personnage Cloharsien, méconnu des citoyens du Pays de Quimperlé, prétend lors de son interview à la presse aller à la rencontre des électeurs, surtout les agriculteurs, sur cette 6° circonscription alors même qu’il n’a pas cette démarche envers les citoyens de sa commune. Vous l’avez déjà rencontré ? Faut-il alors se déplacer sur Rennes, au Conseil Régional, pour espérer le chopper et peut-être constater son assiduité lors des assemblées ? Parce qu’au Front national, les emplois fictifs et le manque d’assiduité aux séances ce n’est pas du tout leur genre, évidemment puisque ce n’est pas un parti du Système. Etre élu du coin c’est bien, mais œuvrer pour le Pays de Quimperlé ce serait mieux que de se présenter dans une circonscription pour le folklore politique. Est-ce un élu du terrain, sur le terrain …

Bref, rien d’exceptionnel quant à ce choix de cette 6° circonscription puisque le Front national est un parti politique habitué à parachuter leurs patriotes sur des terres inconnues sauf celles gagnables, réservées à la crème de la crème. Le but ultime de cette manœuvre n’est en effet pas d’être élu mais, d’obtenir des suffrages, comme les partis du Système. Les dotations annuelles de l’Etat aux partis politiques sont calculées en fonction des scores des candidats aux législatives. Une voix permet de récupérer environ 1, 60 euros chaque année pendant 5 ans. Merci les con-tribuables. Quelle manne financière pour un parti qui ne fait pas partie du Système. Donc, catapulter des candidats sur des territoires dont ils ignorent la situation géographie n’est pas une gêne pour le Front national, parti anti-Système comme tout le monde le sait.

Peur de rien cet ancien de l’armée, ose dire que Richard Ferrand ne fait que du vent alors que lui n’a strictement rien apporté de positif sur le Pays de Quimperlé mais, a couté très cher aux con-tribuables qui le rémunèrent en tant que conseiller régional pour macache comme beaucoup de ces politiques qui ne servent à rien.

Qu’a t-il amené cet élu concrètement sur ses terres ? Vous pouvez toujours chercher, vous ne trouverez pas …

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article

Patrick 17/04/2017 18:15

Ho la avec l extreme gauches et choléra ou peste on verra et maintenant que.le driant.n.est.plus.soxialiste ils von etre perdu