La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Une collaboration éhontée

Une collaboration éhontée

Notre ami Jacques, le maire Jacques Juloux de Clohars  Carnoët, socialiste avec l’argent des contribuables,  est d’une jovialité débordante depuis début novembre.  Heureux de l’arrivée de quelque 35 extracommunautaires, tout comme de nombreux Cloharsiens, à ce qu’il paraît.

Il semblerait que ce dossier soit bien plus facile à gérer que celui  des méchants financiers du CMB qui ont froidement délocalisé leur agence vers Quimperlé, zone bien plus profitable aux affaires.

Certains villages et villageois Bretons ont manifesté largement leur désaccord face à l’arrivée imposée par nos dirigeants du moment de ces allochtones sur leurs communes. Entendus, aucun migrant ni a pris ses quartiers.

Clohars-Carnoët, contrairement à ces valeureux villageois Bretons, regorge de taiseux, prêts à fermer leurs volets le jour afin d’ignorer ce qui se passe  devant leur nez, une coopération passive.

Peut-on prétendre ignorer ce qui se passe sur cette commune ?

Mais où sont donc passés tous ces élus qui osent prétendre être dans l’opposition, contre le socialisme pour certains, contre le Système pour d’autres ? Ont-ils perdu leur voix ?  Il serait très passionnant  de connaître leur position quant à cette installation au bord de mer. Silence on tourne …

« Leur intégration se passe dans de bonnes conditions  ». Le maire Juloux à un temps de retard, en France on ne parle plus d’intégration mais d’inclusion.  

Alors même que de nombreuses associations manquent de bénévoles tout au long de l’année,   d’un coup d’un seul les bonnes âmes courent pour proposer services divers et variés.  Souriez, vous êtes filmés. Il manque également régulièrement de citoyens pour assurer l’aide aux devoirs, ici, aucun problème pour trouver le petit personnel pour assurer des cours d’alphabétisation.  Allez les petits venez dans nos associations subventionnées par les con-tribuables pour vous amuser car sinon, vous allez vous ennuyer dans votre résidence face à la mer.  «  Les petits gars sont manuels et très habiles »,  d’après le socialiste Juloux, une chance pour Clohars. Eh bien ça tombe bien, quelques parterres de fleurs à biner, des haies à tailler, des feuilles à ramasser, des vitres à laver, la pelouse à couper,  des murs à peindre…  Que ces charmants jeunes hommes soient solidaires aussi avec les Cloharsiens qui aimeraient que leurs impôts baissent.

Il faut bien suivre les directives Onusiennes, il faut bien servir, c’est très important pour être de bons petits soldats de la bien-pensance.  Le formatage de la pensée unique à bien fonctionné sur Clohars- Carnoët aussi. Ces arrivants qui sont une chance pour la France, évidemment comme tout le monde le sait à force de nous le répéter 24h/24,  sont invités à jouer du tamtam pour mettre de l’ambiance pour les pots de l’amitié. Seront-ils invités à la Thanksgiving du Front national local pour fêter  l’Amérique comme il se doit : une bonne dinde farcie, de la purée de patates, une sauce aux airelles et pour finir  une bonne tarte à la citrouille.

Mais au fait, qu’adviendra-t-il de ces jeunes hommes si la Grande Bretagne refuse leur demande d’asile ? 95 % des demandeurs d’asile déboutés de leur demande restent par la suite sur le territoire français en toute impunité.  Le principal c’est que ce soit la fête au village en ce moment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article

Jean 18/12/2016 18:25

Désolé Pierre Couédelo mais les syriens représente 1% des réfugiés à Calais certes mais bien plus en Turquie par exemple... les réfugiés cloharsiens proviennent du Soudan zone de paix comme chacun sait... Le droit d'asile ne s'adresse pas uniquement au prisonniers d'opinion mais bien aux personnes persécutés en raison de leur opinion, race, religion, orientation sexuelle etc...et bien d'accord avec vous concernant Assange ou Snowden mais peut on mettre ces 2 là sur le même plan que les premiers ?

La liberté de penser 21/12/2016 09:35

Les élus, afin de conserver leurs "pauvres petits sièges et dérisoires indemnités", grâce à leurs chers électeurs, essaient de vous faire avaler que la France est une terre d'asile, toujours ouverte à l'accueil des plus démunis. C'est stop, commençons par régler les problèmes des autochtones avant même d'apporter sur nos terres, les soucis d'ailleurs.

Pierre Couëdelo 14/11/2016 18:41

La France, a souvent dans son histoire été considérée comme un pays de liberté (bien des raisons me font penser que ce n’est plus le cas), pays de liberté ou l’on pouvait demander et souvent disposer du droit d’asile. C’est tout à l’honneur de notre pays. Mais il convient de préciser ce qu’est le droit d’asile ou plus précisément à qui s’adresse-t-il ? Le droit d’asile s’adresse à des personnes poursuivies INDIVIDUELLEMENT pour leurs opinions. Ce n’est bien évidement pas le cas des migrants. Nous pouvons constater et regretter que la France n’ait pas accueillie, d’authentiques demandeurs d’asile comme Julian Assange ou Edward Snowden (réfugés respectivement à l’Ambassade d’Équateur à Londres et en Russie).
Les migrants sont ils des réfugiés de guerre ? Hélas la réponse est non pour l’immense majorité, les syriens et les irakiens représentent respectivement 1% et 0.7% des réfugiés.
Les migrants sont en fait pour la plupart des « réfugiés économiques » issu d’Afrique, il serait plus judicieux de les appeler des « immigrants clandestins ».
L’Afrique est peuplé de 1.2 milliards d’individus avec une exceptionnelle croissance démographique, 35 naissance / 1000 habitants (h) contre 13 naissances / 1000 h en Europe soit près de 3 fois plus. Nous sommes confrontés à nos frontières à une pression démographique hors norme, c’est actuellement l’un des enjeux majeurs pour les états et les nations européens.
La question des migrants est la suivante : Devons nous accepter une arrivée de plus en plus massive de population non européenne sur notre sol ?
1er constat, l’intégration sans même parler d’assimilation des populations immigrées des 30 dernières années est un échec patent. On ne peut que constater la violence dans les banlieues, l’échec de l’ascenseur social qu’aurait pu constituer l’école ; pire, comme le dit si bien Alain, la République, notre mode de vie, notre religion, notre culture sont contestés souvent avec un niveau de violence allant de la délinquance au terrorisme par une grande majorité de ces populations (25 à 30% de radicalisés, 40% ayant peur des premiers, reste 25 à 30%). Devons nous accélérer le processus, nourrir plus encore les causes d’un désastre ?
2éme constat, accueillir 100, 200, 300 millions d’africains sur notre sol ne résoudra nullement les problèmes africains de surpopulation et autres. Accueillir des diplômés nuira à leurs pays d’origine, accueillir des individus sans qualifications et à des années lumières parfois d’un accès à l’emploi et pour lesquels les subsides sociaux ne constitueront que l’unique débouché n’est pas une solution. J’ajouterais combien, je trouve criminel de laisser croire à des populations pauvres qu’il existe ici un espoir et de les inciter par la même à affronter des périls souvent mortels, les naufrages d’embarcations en Méditerranée sont là pour nous le rappeler et ce malgré les gilets de sauvetage fournis par Georges Soros.
Ni le cœur ni la raison ne plaident pour l’accueil de ces migrants illégaux.
Mais à qui profite le crime de cet immigration que la propagande de nos médias subventionnés persiste à nous présenter comme l’Alpha et l’Oméga de la générosité ? C’est la une question qu’il est essentiel de se poser.
L’Islam tout d’abord, idéologie suprémaciste, encourage cette immigration et y voit aujourd’hui une opportunité de conquête, conquête « soft » par le ventre des femmes et par des revendications communautaires de plus en plus prégnantes. L’essence de notre civilisation est la démocratie et non une idéologie théocratique tel que l’Islam. Il y a incompatibilité dans bien des domaines et la montée en puissance de l’affrontement est inévitable (que l’on ne peut sauf à se mentir que constater). Il n’y a que les bisounours pour ne pas voir la violence consubstantielle à cette idéologie, il suffit juste de se positionner dans le temps long et non pas dans les 50 dernières années ou l’Islam a été faible. Bien sur il ne faut pas compter sur de nombreux politiques français qui comme Jacques Le Guen, député PS, (mais d’autres aussi à droite) reçoivent des cadeaux ou subsides des Pays du Golfes (pétromonarchie salafistes tel le Qatar ou l’Arabie Saoudite) pour défendre l’intérêt de la France et des français (peu de bruit pour ces crimes de haute trahison, on normalise l’innommable).
Les partisans de l’idéologie mondialiste d’autre part, qui ont pour rêve d’abolir les frontières, de Soros aux No-borders. Leur projet dément détruire les cultures des peuples de la terre pour les fondre dans un même creuset universelle (tous pareils). On peut se poser la question du pourquoi des visées de cette idéologie ? Elle ne voit dans les individus, tout compte fait, des Producteurs-Consommateurs et nullement des êtres enracinés, elle voit l’homme comme une machine (les ventres à louer de la GPA, les syriens qui viendra palier à l’ouvrier allemand pour Merkel…) plutôt que comme un être spirituel consubstantiel à sa culture. Cette idéologie par sa volonté de désacraliser l’Homme se rapproche par la même des idéologies nazi (on utilise les cadavres des déportés pour en faire du savon) ou communiste (l’Homme nouveau qui rompt avec son passé).
Sans ambigüité le cœur et la raison doivent nous encourager à combattre cette politique mortelle et suicidaire d’accueil des migrants, il y va du salut de la France, de l’avenir de notre civilisation.

La liberté de penser 14/11/2016 20:29

Vos arguments sont imparables. Que votre commentaire apporte de la lumière à certains citoyens embués. Merci à Pierre Couëdelo.