La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

L’invitation à la Cène

L’invitation à la Cène

 

Les socialistes du Pays de Quimperlé se  sont donc retrouvés  autour d’un repas sans fioriture à l’ambiance un peu morne ce dimanche à Tréméven. Quelque 100 partisans selon nos drones et jusqu’à 200 d’après un quotidien régional ont partagé le pain et le vin. L’atmosphère proche du désarroi face à toutes ces turpitudes du moment au sein de leur parti.  On est loin des journées hystériques condescendantes  à cause d’électeurs toujours aussi crédules. Ça nous rappelle la descente aux enfers du parti communiste commandité par leur gourou Mitterand.

La partition jouée par le député Le Bris sur le ton de la rime servait à décrisper les mâchoires de tous ces citoyens gobe-mouches. Quelques élus finistériens avaient fait le déplacement mais, loin de la fascination lors des grand-messes. De menus discours pour défendre leur bilan  du quinquennat auprès de leurs complices. En politique une gestion comptable de cette sorte finie toujours dans la colonne pertes et profits. Mais, à l’inverse, lorsque l’on gère une entreprise de cette manière, cela finit au tribunal de commerce en dépôt de bilan.

Habituellement doté d’un vivier que l’on pensait inépuisable dans la 8° du Finistère,  le talent des candidats socialistes aux élections semble s’amenuiser d’années en années.  A la recherche du candidat  salvateur, il apparait qu’un seul pourrait permettre aux socialistes de conserver encore aux prochaines législatives la 8° du Finistère. Mais où sont donc passés tous ces talents que l’on voyait défiler sans pouvoir arrêter la caravane ? Tout part à volo, mon pôvre Louis,  ce porte-conteneurs n’est plus compétitif, un peu rongé par la rouille aussi.

Un nom tourne en boucle depuis quelques temps dans nos campagnes, celui du dauphin du Grand Louis, Michaël Quernez. Muni de mandats divers et variés, cet élu brancardier des socialistes, a encore quelques jours devant lui pour prendre sa décision.  Le maire Quernez voulait sa ville Quimperlé, il l’a eue.  Des électeurs lui ont permis de conserver son autorité au sein du conseil départemental du Finistère qui lui obéit au doigt et à l’œil. En acceptant d’être candidat aux législatives de 2017 sous la bannière socialiste,  nous assisterons alors à une entourloupe de la part de l’élu sur le Pays de Quimperlé

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article

Geronimi 13/11/2016 15:22

Mr le député Le député Le Bris recommande Mr Quernez pour lui succéder. POURQUOI ?. Mr n'avait il pas pris partie POUR LeBris contre Morvan pour représenter le P.S.,aus législatives de 2012. Mr Quernez disait: "je ne le ( Morvan) soutiens pas dans sa démarche", et, parlant de lui même, en tant que conseiller départemental ( conseiller général à l'epoque), je le cite: " on ne peut ainsi abandonner ses mandats en cours, je voterai Le Bris". Déjà pressenti, MR Quernez de préciser à l'epoque, en septembre 2011, à propos des législatives de 2012, alors qu'il était, COMME AUJOURD'HUI,conseiller départemental,je le cite :" je ne conçois pas de démissionner en cours de mandat d'une telle responsabilité que je veux AVANT TOUTE CHOSE? utile et au service de toutes les Finistériennes et de tous les FInisteriens.
Aujourd'hui, Mr Quernez ne peut donc pas se présenter pour les législatives de 2017. C'est au tour de Mr Morvan (avec Mr Macron ? ) POURQUOI ?
1)- Mr Quernez est maire Mr Morvan ne l'est plus.
2)- Mr Quernez est conseiller départemental, Mr Morvan n'est plus conseiller régional.
3)- Mr Quernez,n'ayant qu'une parole ne peut se présenter, maintenant qu'il est maire,je le cite:" maire le plus beau des mandats" , et conseiller départemental etc... etc...ferait il ce qu'il reprochait à Mr Morvan? OH NON !!!!
- L'establishment politique P.S. (definition: décideurs qui agissent dans leur intérêt et selon leurs conceptions,et, laissent peu de pouvoir de contrôle aussi électeurs.
En présentant Mr Quernez dans la 8 ieme circonscription le P.S. local ferait, ce qui a été rejeté, lors de la dernière election présidentiel outre atlantique, à savoir, l'entre soi. Cela pourrait conduire à bien des surprises!
Mmes, Mrs les électeurs, vous voilà prévenus.
Mmes, Mrs les politiques, qui lisez ces lignes,vous voilà au pied du mur.
- Je remercie la personne qui, anonymement m'a posté des documents, dont j'ai vérifié les sources, et qui ont permis cet article. Ces documents pourront m'apporter d'autres réflexions.

La liberté de penser 13/11/2016 18:39

Vos propos sont justes. Actuellement, le petit personnel se fait rare et l'élu Quernez est bien le seul à pouvoir rassembler un maximum de suffrage non pas autour du parti socialiste mais autour de sa personne. En politique la devise est : faîtes ce je que je dis mais pas ce que je fais. Oser abandonner ses mandats en cours de route c'est prendre une fois de plus les citoyens pour des andouilles de Baye.