La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Gala de boxe des poids lourds

Gala de boxe des poids lourds

 

Connaissez-vous  le syndicat des Collègues Grognons et Teigneux ?

Alors ? C’est qui à votre avis ?

C’est la CGT bien sûr. Toujours à râler à cause de prétendus problèmes  sur les conditions de travail alors même que leurs représentants syndicaux nationaux aiment bien la cantine de l’Elysée.

Le Pays de Quimperlé n’est pas en reste. Quimperlé la bienveillante regorge en son sein de quelques syndicalistes prêts à en découdre, ce coup-ci, avec la municipalité Quernez. La précédente municipalité avait déjà eu fort à faire. A l’époque, d’autres dossiers brulants avaient  été suivis par Alain Kerhervé, adjoint au maire en charge du personnel, qui avait alors dû affronter ces foudres de guerre.            

Le maire Quernez, ne laissant rien au hasard,  a su choisir avec doigté ses colistiers.  C’est l’élu Pierrick Le Guirrinec  en charge du personnel  qui s’y colle pour ce mandat ci.  Comme Alain Kerhervé, l’élu Guirrinec  en connait un rayon sur le syndicalisme. En effet, syndicaliste depuis 2004 à La Poste, ses journées sont occupées, entre  avions et trains, à défendre les intérêts des salariés en tant que secrétaire fédéral  CFDT communication.

Pas contents de travailler plus ni qu’on leur sucre des congés payés, les agents territoriaux Quimperlois  sont remontés. Veulent conserver « leurs acquis sociaux » qui datent de 30 ans, selon leur représentant syndical  CGT. Ah les acquis sociaux ! Beaucoup voulaient le changement en 2012, le voudront en 2017 mais, le changement ne doit sans doute pas passer par eux, sans doute  grâce aux efforts des autres.  Pourquoi alors chanter à tue-tête lors des rassemblements syndicaux : « tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais ! » plutôt que « pour ma pomme, pour ma pomme, ouais, ouais ! »

« On veut garder ces acquis » : est-ce que les acquis obtenus par nos anciens doivent perdurer ? A chaque époque ses revendications. Donc à l’heure de l’apéro, de 10 h à 13 h, lundi 17 octobre, rendez-vous non pas aux vestiaires mais dans les jardins de la mairie de Quimperlé pour une manifestation statique comme les aime le gouvernement Valls.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article