La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

L’affluence, c’est selon

L’affluence, c’est selon

La cité Quimperloise n’est pas en reste pour proposer des animations variées en ce mois de juillet très suffocant par moment.

Les citoyens du Pays de Quimperlé tout comme les vacanciers peuvent appréhender l’expo photos de Thersiquel aux Ursulines mais aussi s’adonner aux plaisirs des mercredis musicaux, organisés par les services culturels de la mairie, axés sur la musique bretonne, Place St Michel. Grace à ces musiciens connus des ferrés, les amateurs de danses ont pu s’adonner à quelques pas mercredi 20.

Pour le 14 juillet de Quimperlé, la municipalité a préféré ne pas réitérer les fastes de l’an passé avec écran, son et lumière sans feu d’artifice. Pour ce cru ci, leur choix s’est donc porté sur un spectacle avec moins de fioritures que celui Place du Général de Gaulle. Il parait que l’an dernier, le manque d’intérêt des spectateurs était dû à une certaine incompréhension. Pourtant, ce n’était pas bien compliqué, la municipalité Quernez, par le biais de cette mise en scène, avait souhaité que chacun d’entre nous ait de la bienveillance envers l’autre, une certaine ouverture vers le monde … Le choix du quai Brizeux et de la montagne Ste Catherine pour faire l’exhibition a permis aux spectateurs de s’agglutiner quai Surcouf à la grande satisfaction du cafetier nouvellement installé. Un spectacle d’artifice dans la bonne moyenne avec un fond sonore bien de chez nous. Tout s’est bien passé en ce lieu festif même les jardinières ont été épargnées. Et tournez manège …

Deux charmantes étudiantes font découvrir le cœur de l’église Ste-Croix en basse ville mais aussi Notre Dame de l’Assomption en haute ville selon les jours. De magnifiques édifices religieux, construits par des artisans mais aussi artistes talentueux, nous montrent à quel point les citoyens accordaient alors de l’importance aux croyances religieuses en l’occurrence ici, le christianisme.

Et Kemperlé rando : plusieurs escapades sont proposées par les bénévoles, c’est selon l’envie mais aussi la capacité de chacun à trotter dans la cité. L’association veille au bon balisage tout au long de l’année pour éviter de finir la soirée à la belle étoile : quoi que le temps s’y prête bien.

La cochonnade en soirée du samedi 16, organisée par Union des Commerçants, pour clôturer la braderie en haute ville, n’a pas quant à elle attirée le nombre de convives espéré. Repas préparés par quelques habitués de la fiesta pour mettre un peu de beurre dans les épinards des commerçants. Ces derniers ont sans doute préféré d’autres activités de plein air. Même certains des déballeurs avaient manqué à l’appel le matin. Pourtant, des bénévoles de l’UCI mais aussi du QAT ne laissent pas leur part de travail à faire pour que cette journée soit opérationnelle.

Le QAT, association tenue d’une main de fer dans un gant de velours, renoue chaque juillet avec ses fameuses animations. Visites guidées de la cité, le port de Quimperlé mais aussi les belles demeures. La découverte des rivières à salmonidés est toujours très enrichissante. Foires aux livres quai Surcouf ou bien encore danses bretonnes. Le club des filles, entourées de charmants gentlemans, prennent très au sérieux l’animation bénévole de leur cité.

Et pour les familles, n’oublions pas la sortie du jeudi soir : le cinéma dans la prairie St Nicolas, rediffusion de films pour ceux qui en avaient raté la sortie en salle. Pour l’instant le temps est de la partie sinon, direction La Bobine.

Les animations de la cité ne peuvent se faire qu’avec la collaboration de bénévoles, dévoués toute l’année à travers leurs associations respectives pour que le bon vivre entre Terre et Mer se poursuive. Un peu de temps de libre, les associations ont besoin de bras ...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article