La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Danger : de l’eau dans l’annexe

Danger : de l’eau dans l’annexe

Les élus de l’opposition se sont fait entendre lors du dernier conseil de Quimperlé Communauté. Les élus Lescoat, Brézac, Gaillot ou encore Balanant ont montré leur mécontentement quant aux choix faits en commission par la majorité socialiste concernant le dossier économie-entreprises.

Projet de réalisation à Kervidanou d’un Hôtel pépinière d’entreprises, un atelier relais et une Maison de l’économie. Boulevard de la gare, une annexe de cet Hôtel.

Christophe Lescoat estime que l’ensemble du projet d’environ 3 millions d’euros, n’est pas assez ambitieux pour la ville de Quimperlé, voulant l’Hôtel d’entreprise en centre-ville. Mentionne un déséquilibre dans l’investissement entre périphérie et ville-centre. Ces 4 élus ont en effet pointé avec justesse des choix mal appréhendés mais, en rajoutant au mauvais choix d’autres mauvaises suggestions. Quant à Erwan Balanant, il nous sert l’ilot St Yves à toutes les sauces sauf que … l’endroit suggéré pour le projet n’était pas à l’ordre du jour ni même la halle de fret.

Alors que de nombreux entrepreneurs quittent la ville centre de Quimperlé, en laissant derrière eux des locaux vacants, de nombreux élus trouvent judicieux de les racheter. Pourquoi pas pour en faire des bureaux pour l’annexe, tel sera la destinée de la clinique vétérinaire. Formidable, un achat + une réhabilitation à 450 000 euros pour 6 bureaux : tout cela aurait certainement pu être réalisé dans les futurs locaux de l’Hôtel non pas communautaire mais d’entreprise sur Kervidanou. Bravo pour la plaisanterie sous prétexte d’installer une annexe de cet Hôtel d’entreprise près de la gare en pleine mutation. Où sont les économies ? Ce sont les proprios de la clinique des vétos qui vont être grandement contents de trouver des pigeons pour acheter leur bâtisse. Bientôt le laboratoire, voire même l’office notarial libre à la vente. Comme tout le monde le sait, plus les bâtiments sont disséminés sur le territoire, plus les économies sont au rendez-vous. Le foncier existe sur Mellac-Kervidanou alors pourquoi cette mascarade ?

Nicolas Morvan, le monsieur qui a une âme d’entrepreneur mais qui continue à faire de la politique, explique que la pépinière d’entreprises existante fonctionne bien. Alors pourquoi délocaliser une partie à la gare ? Mieux encore, cet élu souhaite que Quimperlé Communauté investisse encore plus dans des bâtiments abandonnés pour relancer l’entrepreneuriat : pourquoi certains élus ne se lancent-ils pas dans l’aventure de la création d’entreprise. Mais oui, c’est ça que nous avons besoin sur le Pays de Quimperlé. Que risquez-vous, pas grand-chose compte tenu du carnet d’adresses que vous avez.

Il y a peu de temps encore, ces mêmes élus nous expliquaient que le regroupement des services de Quimperlé Communauté à Trélivalaire avait été une très bonne initiative d’où le Palais Communautaire. Pourquoi alors procéder à l’inverse pour l’installation de ces futures infrastructures ? Pour sans doute mieux les regrouper dans quelques années pour une fois de plus gaspiller l’argent public.

Des investissements à 3 millions d’euros pour relancer le BTP c'est un choix politique alors que dans le même temps, les dotations globales de fonctionnement sont en baisse pour l’agglo quimperloise. Et l’antenne de la CCI sur Kervidanou, elle servira à quoi ? Des porteurs de projets, pas d’inquiétude, il y en a pléthore. Par contre ce qui manque grandement c’est un peu de monnaie pour consommer.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pierre Couëdelo 08/07/2016 16:40

Du grand n'importe quoi comme d'habitude.
Nous avions sous la houlette d'André Fraval fait une sous commission destinée à travailler sur l'implantation du futur Hôtel d'entreprises. Nous étions tous d'accords pour situer cet Hôtel près de l'actuelle pépinière pour plusieurs raisons facilement compréhensibles. La première est que pour de jeunes entreprises, il est important de développer l'aspect réseau, de ne pas rester seules et de pouvoir échanger avec ses pairs; il s'échange autour de la machine à café beaucoup de choses, aussi informelles qu'importantes. La seconde est l'accès, même un âne peut constater que les entreprises cherchent à s'implanter près des voies de communication, je ne développerais pas tellement c'est évident (pas pour tous hélas).
Des avis de la commission, il ne reste rien (la démocratie participative c'est juste pour la com.). Chacun y va de son petit avis plus démagogique l'un que l'autre, Quernez pour faire valoir son pôle d'échange multimodal d'envergure internationale (des bus qui roulent à vide, de rares trains et sans doute des vélos qui finiront dans la Laïta après dévalés la rue Thiers), Erwan Balanant croyant reproduire de son coté la Halle Freyssinet sur l’ilot Saint Yves, quant à Nicolas Morvan, je l’invite à passer une semaine dans une PME, un monde qu’il méconnait visiblement, cela lui évitera dire trop de bêtises. André Fraval avec qui nous étions d’accord sur des solutions de pur bon sens a lui du avaler sa cravate sinon une couleuvre.
Du grand n'importe quoi comme d'habitude. Charles gaves avait il y a quelque années écrit un livre qui s’appelait « Des lions menés par des ânes », on ne saurait mieux dire !

La liberté de penser 08/07/2016 20:24

Merci d'apporter votre grain de sel et de nous lire.
La fibre optique sur le Pays e Quimperlé c'est 2012/2018, avec un peu de retard actuellement sur les prévisions de chantier.
De Kervidanou, le trajet vers la ville centre n'est pas si long que ça. De plus, des parkings refaits en basse-ville et dispo en haute ville près des restos.
Sinon, profiter d'ouvrir sur Kervidanou un petit resto rapide et pour les plus lents à déjeuner, qu'ils viennent en ville centre, les bus TBK, les navettes sont là pour cela aussi.
Le but de tout regrouper ces structures sur Kervidanou serait d'éviter des doublons, des frais inutiles.
Enfin, on ne peut pas dire que l'environnement de la gare soit agréable pour des bureaux, la verdure est très discrète.
Sur Kervidanou, le foncier peut permettre de créer un bel espace paysagé.

La liberté de penser 08/07/2016 20:04

Vous Mr Couëdelo comme André Fraval savez de quoi vous parlez puisque à la tête d'entreprises florissantes. Les élus mettent en place des protocoles afin que l'on ne puisse pas leur reprocher de tout décider en comité restreint, laissent penser que la liberté d'expression de chacun sera prise en compte lors de pseudo commission. Que nenni. Tout est décidé en amont par quelques doigts d'une main. Quimperlé Communauté est entre les mains de 2 élus : Miossec et Quernez. Tout le reste n'est là que pour la photo.
André Fraval, s'il veut garder son poste et ses attributions, suivra les ordres de ses supérieurs. Il répète, comme un perroquet, leurs choix lors des conseils communautaires.
Concernant Quernez, il est évident qu'il souhaite avoir une part du gâteau afin de transformer les friches et bâtiments vacants en annexe, bureaux dans la ville centre avec des choix inopportuns.
Le Pole d'Echange Multimodal à l'heure actuelle, c'est surtout : des parkings voitures et des cars qui seront mieux garés. Ce n'est pas le quartier de La Défense non plus. Surtout il ne faut pas que les élus s'inquiètent, de l'activité à la gare, il y a en a déjà avec vandalisme et agression.
Balanant est sur la planète des artistes, pas sur celle des artisans. Encore un qui se croit indispensable sauf que, par ses postures, déroule le tapis à Quernez. Citoyen bien trop sectaire pour faire de la politique. Veut transposer sur Quimperlé ce qui se fait à la capitale. Le principal c'est qu'il puisse prendre le TGV pour aller à Paris et avoir du réseau pour son IPhone.
Le Nicolas, ramène sa fraise pour montrer ses pseudos compétences : encore un payé inutilement par le contribuable.
La majorité des élus qui sont censés représenter l'opposition au "socialisme" sur le Pays de Quimperlé ne forme pas un groupe cohérent, chacun y va de sa science. Dommage. A l'inverse, pour les "socialistes", le tempo est donné et suivi par de bons petits soldats.

Pascal 08/07/2016 17:14

Je me permets - en tant que petit entrepreneur sur Quimperlé - de rajouter mon grain de sel à cette discussion.

Le réseau, à l'échelle d'une ville comme Quimperlé, a un impact trop faible je pense pour avoir une réelle importance. Là où le réseau se fait, c'est sur Quimper (en ce qui me concerne) et Lorient.
Et dont l'accès... se fait bien plus facilement depuis la gare !

Dans l'entreprise, le critère de l'environnement de travail a son importance. Et quoi de pire que du préfabriqué au bord de la voie rapide, avec une connexion Internet déplorable puisqu'à 2km du noeud en... centre ville ! A l'heure du numérique, c'est ridicule.

Et tant qu'à dépenser de l'argent public, autant que les entrepreneurs aillent consommer en centre ville midi et soir (commerçants locaux), plutôt qu'au McDo et à Intermarché.

Ce n'est que mon avis bien entendu, mais je voulais faire entendre ce son de cloche un peu différent. Les évidences de M.Couëdelo ne paraissent pas si évidentes que celà.