La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Sésame, ferme-toi

Sésame, ferme-toi

Il y a peu de temps encore, certaines municipalités du Pays de Quimperlé lançaient un cri de désespoir faute de ne pas trouver suffisamment de bénévoles pour aider aux devoirs des écoliers le soir tout au long de l’année scolaire. Leur message avait-il été entendu par les citoyens disponibles car les enfants se font de plus en plus nombreux.

Maintenant, c’est au tour de l’association CEAS de manquer de bras. Elle vient en aide aux migrants et sans papiers, de nationalités diverses et variées, installés depuis peu dans nos villages dont le but ultime est d’obtenir la nationalité française. Sauf que le français n’est pas vraiment leur langue maternelle. Un minimum de connaissance est alors demandé à ces personnes pour parvenir à leur objectif : connaître le français afin de s’intégrer … et donc, obtenir le sésame.

Un appel aux bonnes volontés a été lancé par ce mouvement : « vous jeunes, retraités, demandeurs d’emplois, salariés, vous avez certainement des créneaux horaires libres », n’hésitez pas, contactez cette bienveillante association, pour enseigner le français gracieusement à ces nouveaux arrivants. Malheureusement pour l’instant, cet appel ne semble pas rencontrer un écho favorable sur le Pays de Quimperlé. Ce mouvement a obtenu des mains du Président Miossec de Quimperlé Communauté le trophée de la solidarité dernièrement.

Existe-t-il sur Quimperlé une association dont les membres prodiguent des cours d'anglais gratuitement car il semblerait que de nombreux citoyens seraient preneurs. Langue vivante enseignée durant le cursus scolaire, mais très vite oubliée par manque de pratique.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article