La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Retour vers le passé

Retour vers le passé

Les erreurs du passé commises par les élus sur la cité Quimperloise se résument donc à 74 pages consultables dans un livre à 6,50 euros, disponible actuellement dans toutes les bonnes librairies du secteur. Pour son auteur, administrateur territorial, géographe, retraité, natif de Quimperlé, les mauvais choix pour la cité se seraient donc faits à cette époque. Pourquoi avoir attendu si longtemps, 1984 – 2016, pour nous faire part de cette vision du développement passé raté ? Il paraît que c’est à cause d’un devoir de réserve.

Réinvente l’imaginaire commercial en voyant le leader breton de la grande distribution parcourir 100 kms pour inaugurer l’installation d’un hypermarché en centre-ville Quimperlois suite aux demandes d’élus. Ne manquait-t-il pas à cette inauguration le premier concerné par cet investissement celui qui avait débuté auparavant son activité en centre-ville pour ensuite s’agrandir en périphérie ?

Construire un hypermarché sur la friche de l’ancien hôpital Frémeur paraît assez utopique pour plusieurs raisons. Tout d’abord, dans les années 80, la rivière Le Dourdu fréquentait déjà cette partie de la ville donc risque d’inondation. Ensuite, l’approvisionnement des rayons ne se fait pas par dirigeable, moyen de transport propre et silencieux mais par de nombreux camions, source de nuisances …

Pourquoi imaginer que le fils « du petit épicier breton » de la grande distribution se chargerait d’investir en ville-centre pour y installer une librairie géante alors même qu’un investisseur quelconque pouvait le faire ?

En ce qui concerne l’idée d’un petit super marché de 300 m2, Place Hervo, ce sont les commerçants des Halles qui auraient été en effet grandement satisfaits. L’auteur oublie que dans les années 90, en ces mêmes lieux, il existait déjà une supérette et … avait baissé le rideau, pas assez grande sans doute. Comme aime le rappeler avec justesse l’élu Mellacois Roger Géronimi : No parking, no business …

Le narrateur estime qu’en prenant modèle sur l’organisation du commerce local d’autres pays, Quimperlé aurait pu bénéficier d’un vrai centre commerçant tonique. Oublie-t-il que nous avons tous des différences culturelles d’un pays à l’autre ce qui fait notre richesse ainsi nos modes de consommation se distinguent. N’oublions pas non plus que dans les années 80, le consommateur n’était pas un consom’acteur.

La rue Savary, encore elle ! Attirer des artistes dans cette rue pentue fait partie de ses réflexions. Prenons alors un exemple bien de chez nous, Pont-Aven. Cité hautement artistique, « Cité des peintres », avec un cheminement piéton agréable, aux galeries diverses et variées mais en perte de vitesse depuis pas mal de temps malheureusement, avec un budget communal pas au beau fixe. Les touristes la boudent aussi.

Des suggestions à profusion : les ravalements sponsorisés par la ville, un cheminement piétonnier, un plan urbain de limitation de vitesse, la réglementation des stationnements, la revitalisation de la rue Génot, l’éclairage urbain des sites remarquables, une cité orientée vers le nautisme, un schéma d’aménagement et de la gestion des eaux … le scénariste de cette fiction va être grandement satisfait puisque la réalisation de toutes ses espoirs existent déjà ou sont dans les tuyaux. Encore un peu de patience … ou alors, nous suggère-t-il que les élus actuels aux manettes sont ceux qu’il attendait depuis 1984. Donc, le rédacteur de cette nouvelle va pouvoir compter sur des élus du Pays de Quimperlé, qui dans les années 80 n’étaient encore que des ados, pour mettre maintenant en place tous ces orientations bénéfiques pour un quotidien très chouette dans la cité Quimperloise.

Une succession d’erreurs d’élus certes et celles des citoyens alors ? Porter son choix vers un candidat lors d’élections, c’est lui donner la clé pour s’installer et lui faire un chèque en blanc. Donc, la détermination de représentants ne doit pas se faire à la légère. 2020, prochaines municipales, que les candidatures foisonnent afin que les citoyens puissent faire leur sélection en leur âme et conscience …

Les lecteurs attendent avec beaucoup de bienveillance la parution du prochain ouvrage : un pavé dans lequel ils pourraient se délecter de suggestions d’un futur idéaliste dans la cité Quimperloise.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article