La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

A Mellac, c’est Autrement bon

A Mellac, c’est Autrement bon

De 1973 à 2014, Mellac, petit bourg tranquille rempli de courtoisie municipale puisque … sans opposition pendant ces 40 années. Le Grand Louis y veillait avec minutie. Le changement s’est opéré aux dernières élections municipales : une opposition, menée par Christophe Lescoat, a obtenu l’adhésion de Mellacois. Ces nouveaux élus savent pour qui et pourquoi ils oeuvrent : veiller à la bonne gestion des deniers publics des citoyens de Mellac.

La corde se tendait au fil des conseils municipaux. Celui de décembre dernier avait été houleux. L’équipe de Lescoat, faute d’avoir été entendue par le maire, Bernard Pelleter, avait claqué la porte en lui promettant des suites judiciaires probables. Le maire n’avait pas jugé opportun d’inscrire à l’ordre du jour de ce conseil quelques sujets qui demandaient discussion ni de reporter ce conseil. Jusqu’à ces temps derniers, le débat ne faisait peut-être pas partie des habitudes de la majorité municipale. Sauf que maintenant, sur Mellac, c’est le changement : c’est Autrement.

Chose promise, chose due. Le code général des collectivités territoriales sous le bras, Christophe Lescoat secondé par Roger Géronimi, a déposé un dossier au tribunal administratif de Rennes afin de demander d’annuler toutes les délibérations prises lors de ce conseil orageux. En bons gestionnaires, nos guerriers suggèrent au maire Pelleter de ne pas prendre d’avocat, puisque pas obligatoire, afin d’éviter des dépenses inutiles qui seraient supportées par les contribuables. Attendons maintenant le résultat de ce recours judiciaire.

Le maire Pelleter, dérangé dans ces façons par ces belliqueux, les épinglent comme des trouble faits inutiles. Pourtant, une opposition est nécessaire à la vie politique locale. Celle-ci, en l’occurrence, est force de proposition et vote pour des projets qu’elle estime appropriés.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article