La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

La moutarde leur monte au nez

La moutarde leur monte au nez

Entre les 2 tours des régionales, le dernier conseil municipal de l‘année à Quimperlé avait été programmé. Serait-ce à cause des résultats du 1er tour que l’opposition Quimperloise était à prendre avec des pincettes. Alain Kerhervé explique à l’assemblée, comme le ferait un professeur à ses élèves, ce qu’est la nouvelle organisation territoriale (loi NOTRe). Il n’est pas sûr que tous ces élèves écoutent sa rhétorique. Emettrait-il un doute sur les connaissances des élus de ce conseil municipal de Quimperlé ? Le maire Quernez ne conteste pas ses explications afin peut-être d’abréger les souffrances.

Erwan Balanant avance pour sa part le manque de discussion avec les citoyens au sujet du territoire et de l’intercommunalité : il suffirait peut-être, qu’au lieu de râler, que la tête de file de l’opposition Quimperloise organise des soirées débats. Nous attendons son top départ pour y assister avec beaucoup d’enthousiasme.

Afin de jouer les prolongations et montrer leur détermination en présence des journalistes, notre opposition municipale a dénoncé l’augmentation du prix des repas à la cantine municipale. Fiers de ne pas avoir augmenté les prix pendant leurs mandats sous Alain Pennec, estiment que 10 euros par an à débourser en plus par enfant est une charge trop importante à supporter pour les parents. Savent-ils que la restauration pour les scolaires est un service rendu aux familles. Personne n’est obligé d’y souscrire surtout que le reste à charge pour la commune est de 4,71 euros par repas et par enfant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article

Alain Kerhervé 16/12/2015 13:39

Si je comprends bien, le scribouillard de service, toujours derrière son masque, défend Michaël Quernez qui veut augmenter le prix des repas des cantines de 2,3%. Peut-être que l'écrivain invisible vit-il dans l’opulence. Mais pense-t-il aux smicards ? NON. Il préfère s'attaquer de loin aux seuls élus qui défendent le pouvoir d'achat des Quimperlois. En fait, notre écrivain-mystère est anti-social, et il ne sert à rien, qu'à se faire plaisir... solitaire !

La liberté de penser 16/12/2015 21:13

Ceux qui estiment que déjeuner pour 2,29 euros dans une cantine municipale est trop onéreux, je vous suggère tout simplement, de préparer un repas pour un enfant pour cette somme dans votre cuisine, en respectant la diététique. Je pense que les parents, même à 2,29 euros de frais de cantine par jour et par enfant, seront toujours gagnants.
La politique familiale sur Quimperlé ne va pas être mise en péril pour autant. C'est juste du bon sens.
Trop de social tue le social, c'est comme les impôts : trop d'impôts tue l'impôt.
J'ai cru lire qu'au lieu d'augmenter le prix de la cantine, il aurait mieux valu faire des économies ailleurs : cérémonies, fêtes, frais de missions, indemnités des élus, ... en ce qui concerne le budget pharaonique des Rias, qu'en pensez-vous Mr Kerhervé, l'approuvez-vous ? Apportez nous des éclaircissements sur tous ces frais inutiles, c'est le rôle d'un élu.