La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

La blanche hermine

La blanche hermine

Le Président en exil, autoproclamé, du gouvernement d’une hypothétique Kabylie indépendantiste, a été convié par le maire de Quimperlé, Michaël Quernez, pour animer une conférence-débat sur son pays le week-end prochain au Coat Kaër. Son pays est l’Algérie et la Kabylie n’est qu’une de ses régions. Cette invitation de Ferhat Mehenni est dans le cadre de la semaine internationale « Regards croisés sur le monde », tournés vers l’Afrique du nord. Cet accueil sur le pays de Quimperlé suscite beaucoup de mécontentement et d’interrogation par rapport à son souhait d’une Kabylie indépendante. Certains laissent entendre que tout ce ramdam pour que la Kabylie devienne indépendante est soutenu par Israël ennemi juré de l’Algérie mais aussi par le gouvernement Marocain qui attise les tensions. La France doit-elle une fois de plus s’immiscer dans les querelles d’autrui.

La plupart de ses soutiens ne proviennent évidemment pas de la communauté Kabyle qui réside toute l’année sur leur terre en Algérie mais, comment bien souvent, ce sont des personnes certes Kabyles mais qui résident ailleurs. En France et même sur notre commune, des Kabyles défendent de loin leur idéal de vie en Kabylie et seraient prêts à retourner là-bas une fois leur phantasme réalisé. Il y a moins de danger à défendre des idéaux loin des conflits que de contrer vaillamment sur ses terres les supposés belliqueux. Ce phénomène se constate au quotidien par l’afflux de différentes communautés sur notre territoire pour lesquelles nous devons impérativement nous apitoyer sur leur sort.

Le maire socialiste de Quimperlé est-il prêt à soutenir avec le même aplomb les autochtones Bretons qui pour beaucoup souhaiteraient vivement obtenir l’indépendance de la région Bretagne ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article