La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Le naufrage des commerçants

Le naufrage des commerçants

Et un de plus. Le pays de Quimperlé continue à perdre ses commerçants et artisans.

Après avoir succombé aux sirènes de Jean-François Le Garrec, président de la CCI de Quimper, notre Cocopaq avait commandé une étude visant à connaître l’état du commerce sur les 15 communes et une autre étude également sur Quimperlé demandée par le maire Michaël Quernez.

Comme par hasard, nos élus communautaires ont donc décidé de recruter un spécialiste du commerce de proximité, afin de porter secours à nos commerçants et artisans du pays de Quimperlé. Quelle bienveillance. En sachant qu’il existe déjà pléthore d’organismes et de spécialistes censés être aux côtés des entrepreneurs. Mais bon, nous ne sommes plus à une embauche près dans les collectivités territoriales surtout lorsque c’est jugé indispensable par nos chers élus.

Ce spécialiste est là pour tout mettre en œuvre afin de dynamiser les structures commerciales et artisanales du coin. Peut-on le considérer comme une bouée de sauvetage commerciale ? Il est grand temps de mettre les bouchées double car malheureusement il y a quelques jours encore, le bar Le Calypso rue de la gare à Quimperlé a sombré. En ce qui concerne Moëlan sur mer, nos boulangers Gouyec fraîchement en retraite, ont dû reprendre du service afin d’éviter que leur fonds de commerce finisse dans le pétrin : leurs successeurs ayant jeté l’éponge après quelques mois d’activité. Il en faut du courage pour se mettre à son compte, survivre tant bien que mal au quotidien pour ne pas finir à la rue dans un total anonymat.

Il est plus que nécessaire que nos élus aient de la compassion, de l’écoute, voire même leur apporter une aide psychologique à tous ces naufragés du commerce et de l’artisanat. N’apportent-ils pas le dynamisme à nos villes, à nos communes ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article