La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Viens voir les comédiens

Viens voir les comédiens

Lorsque nous évoquons le patronyme Isabelle Moign de Moëlan sur mer, d’emblée c’est la dynamique adjointe à la culture, aux animations et la langue bretonne qu’elle était sous le mandat de Nicolas Morvan qui nous revient en mémoire. Ensuite, une souriante porte-parole du mouvement UDB.

Les candidats UDB ont toujours été jusqu’à ses derniers temps, d’excellents porte-paroles des socialistes du pays de Quimperlé durant les mandats qu’ils ont exercés ou qu’ils exercent encore auprès d’eux.

Les régionales arrivent : les rapprochements politiques seront peut-être alors différents ?

Il semblerait qu’après la défaite de la liste menée par Nicolas Morvan aux dernières municipales de 2014, Isabelle Moign a préféré se consacrer à ses passions que sont : la comédie, la poésie, l’écriture, sans oublier l’essentiel : le théâtre. Peu de Finistériens le savent, Isabelle Moign a été également l’instigatrice du théâtre de rue que sont les Rias sur le Pays de Quimperlé. C’est dire sa carte de visite.

Ses compétences de comédienne ne faisant aucun doute, ses services ont été proposés pour les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) sur le Pays de Quimperlé.

Il n’y a pas une semaine sur le pays de Quimperlé sans qu’une association voie le jour. La dernière en date est celle pour l’accueil des demandeurs d’asile déboutés de leur demande sur notre territoire. En ce qui concerne Isabelle Moign, son association dédiée au théâtre part d’un bon sentiment : réunir autour d’elle et de ses compétences de nombreux citoyens passionnés de spectacles vivants.

Isabelle Moign ancienne élue, sait certainement que les communes sont soumises à des baisses de dotations de l’Etat et vont ainsi devoir trancher dans leurs dépenses. Malheureusement, compte tenu de la multitude d’associations, les maires devront revoir l’orientation de leurs subventions.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article