La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Qui s’est amusé avec 500 000 euros cet été en Bretagne ?

Qui s’est amusé avec  500 000 euros  cet été en Bretagne ?

Cette somme rondelette pourrait paraître peu pour certains mais représente tout de même plus de 34 années de travail pour un smicard. 500 000 euros n’est que le budget total nécessaire à l’organisation du festival des Rias sur 5 jours en Pays de Quimperlé.

Mercredi 26 Aout, le top départ du festival des Rias était donné à 7 h 32 sur la plage de Trénez par les élus de la communauté de communes du pays de Quimperlé en extase devant la chimère, symbole des Rias. Des centaines de spectateurs étaient présents diront les organisateurs, un badaud n’avait compté qu’une centaine de festivaliers bravant la tempête matinale.

Le Fourneau, un des centres nationaux des Arts de la Rue basé à Brest, accompagne une vingtaine de compagnies pour qu’elles puissent se produire en Bretagne. Le Festival des Rias, est devenu depuis 2009, le plus grand festival des Arts de la rue de Bretagne. Tout est fait pour que tous les citoyens se sentent concernés par ce moment culturel. Un contrat de partenariat était signé entre la communauté de communes du pays de Quimperlé et Le Fourneau pour 3 ans auparavant mais, afin d’assurer un avenir meilleur aux intermittents du spectacle, le partenariat est passé à 4 ans depuis cette année. En 3 ans, la communauté de commune a augmenté sa participation pour ce festival de 20 % pour arriver à 260 000 euros pour ce millésime. Pour le reste du budget, divers partenaires publics comme le Département, la Région ou encore le Ministère de la Culture, subventionnent Le Fourneau. Reste une quote-part pour des mécènes privés.

Les sponsors officiels, afin de donner un peu de crédibilité à cette gabegie, nous assomment par de la communication à outrance. Pas de mots assez forts pour nous persuader de l’importance de cet art basé essentiellement sur l’imaginaire. A lire différents articles, les 60 spectacles ont fait salle comble : 60 000 fans selon les organisateurs, moins aurait été mal perçu. Qu’il est facile d’appuyer des dossiers culturels lorsque nos élus sont présents dans bons nombres de commissions.

Le Maire de Quimperlé Michaël Quernez, très attaché au bon accueil sur Quimperlé, avait même évoqué la possibilité de restructurer une fois de plus le parking de Sainte-Croix et ses espaces verts afin d’y accueillir comme il se doit, les artistes pour les Rias. Faudrait-il alors que les rues et espaces publics s’adaptent aux Arts de la Rue comme l’avait suggéré un élu de l’opposition pour une fois au taquet. Spectacles gratuits, bus gratuits, tout est bon pour attirer la foule.

Panem et circenses.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article