La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Nos élus ces visionnaires

Nos élus ces visionnaires

Depuis 2002, la compétence transport de mise en œuvre d’une politique de transport sur le pays de Quimperlé a été donnée à la COCOPAQ par le Conseil Départemental du Finistère. Afin que les citoyens comprennent bien que la mise en place des transports TBK depuis 2011 sur le pays de Quimperlé était une idée de génie, régulièrement certains se chargent d’en faire la promotion. Cette publicité va toujours dans le même sens évidemment, c’est-à-dire à la faveur de nos élus socialistes qui soutiennent bec et ongles leurs choix désastreux. Ils vont même jusqu’à nous dire que c’était un pari osé ! Audiard avait une phrase culte pour exprimer ce culot.

Toujours en progression selon les instigateurs. Il s’avère en fait que les ¾ de ces voyageurs ne sont en réalité que des scolaires. Les élus pourront toujours essayer de nous faire croire que l’affluence est continuellement en augmentation, il suffit d’observer au passage de ces bus que ce soit, en urbain ou intercommunal, en dehors des heures et périodes scolaires, les bus circulent à vide. Les élus socialistes, pour trouver une parade à leurs mauvais choix, vous diront que le bilan se fera au bout de 9 ans. Aurons-nous la patience d’attendre ?

Des chiffres toujours des chiffres qui veulent démonter l’utilité du réseau Tro Bro Kemperlé à tous les sceptiques. Parmi ces dubitatifs, nous avons Roger Géromini, conseiller municipal aguerri de l’opposition à Mellac. Début 2015, après une étude approfondie sur le fonctionnement du réseau TBK, cet élu avait mis à disposition des citoyens sur le net, un rapport très explicite sur la gabegie financière à cause de critiquables orientations de nos élus socialistes.

Dans le compte rendu annuel de la gestion TBK 2014, disponible sur le net également, il y a quelques oublis en ce qui concerne les données de la répartition de ces 741 000 voyages. On nous parle de voyages en oubliant les voyageurs. Qui prend donc ces transports en commun au quotidien ? Qui sont ces voyageurs : des scolaires, des retraités, des salariés, … Qui ? Un schéma explicatif informerait rapidement et explicitement les contribuables qui veulent tout savoir. Avec lourdeur, le rapport essaie de nous faire passer des voyages pour des voyageurs, en sachant que chaque scolaire fait déjà 2 voyages par jour, le lecteur est assez vite dérouté par les chiffres.

9 années pendant lesquelles ces élus vont rajouter des lignes et en supprimer d’autres, afin d’espérer convaincre leurs administrés de leur bon sens. « Le challenge, c’est d’engager tous les citoyens à pendre les transports en commun », nous explique l’élu Cloharsien Denez Duigou en charge des transports à la COCOPAQ . Parmi tous les élus du pays de Quimperlé, combien concrètement prennent ces bus ? A part peut-être Denez Duigou, les autres sont aux abonnés absents. Il serait utile, pour éviter les bus vides, que nos élus soient des exemples.

Heureusement que nos élus ont entre les mains un curseur pour augmenter et décider des taxes. Le versement transport, taxe pour les entreprises de + de 9 salariés, contribue largement à maintenir des bus vides alors même que ce coût pour les structures tel que l’hôpital ou encore l’EHPAD leur permettrait de créer de l’emploi nécessaire au bon fonctionnement de leur établissement. Le réseau est tellement peu adapté que les salariés des gros contributeurs ne peuvent prendre ces bus. Compte tenu des baisses des dotations de l’Etat, qui va payer encore le coût de ce caprice politique.

L’élu de l’opposition Quimperloise, Erwan Balanant, avait suggéré un temps, que pour remplir les bus, il serait peut-être envisageable de les rendre gratuit. Son vœu a été exaucé, les transports sont gratuits pour les migrants, demandeurs d’asile, ...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de La liberté de penser sur le portail Overblog

Commenter cet article

Alain Kerhervé 08/11/2015 08:39

A lire aussi ici : http://www.quimperle-passion.fr/2014/11/25/tbk-un-devoir-de-transparence/

Pierre Couëdelo 27/10/2015 13:23

Se tromper c'est acceptable mais persévérer dans l'erreur, tromper les citoyens sur la réalité des chiffres c'est inacceptable.
Les égos de certains y sont pour beaucoup, faute d'être l'édile d'une grande ville, on en mets en œuvre les attributs. Vu les ambitions de certains on peut craindre un métro prochainement à Quimperlé.
Non content de cette erreur, nos élus 1.0 nourrissent le projet fou d'un Vélib Quimperlois, sans doute une mauvaise appréciation de la géographie locale et une non méconnaissance fatale des courbes de niveau. On peut imaginer que beaucoup de Vélib Quimperlois finiront sur les bords de la Laïta.
Enfin, il faut bien donner quelques substances à la plate forme multimodale, En ces temps de vaches grasses, les habitants du pays de Quimperlé n'en sont plus à quelques millions près.

La liberté de penser 27/10/2015 19:16

C'est dommage que le dossier complet sur les transports TBK de Roger Géronimi ne soit pas plus connu des citoyens du pays de Quimperlé.

Lariflette 24/09/2015 21:25

Les contribuables du pays de Quimperlé devraient lire ce rapport très explicite et parfaitement réaliste sur ce qu'est le fonctionnement du TBK. Quant à votre photo, c'est à s'y méprendre, on se croirait presque sur les quais à Quimperlé. Bravo pour vos articles.

La liberté de penser 06/11/2015 09:50

Nous pouvons en effet constater, sur le pays de Quimperlé comme sur tout le territoire français, que la presse subventionnée avec largesse par l'argent du contribuable (comme nos 2 quotidiens locaux d'ailleurs), font la part belle à la bien-pensance. Est-il acceptable que seule la majorité actuelle sur le pays de Quimperlé puisse avoir accès aux colonnes des journaux locaux. Nous pouvons donc penser que ces quotidiens sont le bulletin municipal des socialistes sur le pays de Quimperlé. L'opposition accède aux colonnes de ces quotidiens locaux qu'avec parcimonie ce qui est loin d'être démocratique.

Christophe Lescoat 05/11/2015 22:46

Pour votre information le dossier complet TBK réalisé par Roger Géronimi a été publié par Ouest-France mais n'a jamais été publié par le Telegramme comme la plupart des communiqués de presse que certains élus souhaitent communiquer. À croire que le Télégramme ne souhaite pas donner la parole à l'ensemble des élus de notre territoire...

Geronimi 05/11/2015 21:22

Merci de diffuser pour moi ce dossier, en informatique je suis nul.

La liberté de penser 25/09/2015 20:45

Merci de suivre La Gazette.